in things I think about

L’heure du Bilan – le Bilan

Le 27 mars, sur France 2, Infrarouge a diffusé un reportage de Lucia Sanchez intitulé “L’heure du bilan”. C’est un regard en demi-teinte sur le bilan de compétence: qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert, est-ce que ça marche? Je suis ce “Paul, surdiplômé” dont parle le synopsis.

J’ai pensé que – presque deux ans après les entretiens qui constituent le fond du documentaire, il pourrait être intéressant de faire le point. Professionnellement, peu de choses ont changé. L’offre à Dubai s’est transformée en mission de quelques mois, sans famille. Une expérience intéressante, mais un peu complexe à gérer. Le bilan lui même n’a pas transformé ma vie. Je suis content de l’avoir fait – c’est profitable de décortiquer sa carrière avec un expert, sans les enjeux d’un entretien d’embauche, en prenant le temps de décortiquer qui l’on est et ce que l’on a fait.

Bien évidemment, et c’est le point du reportage, le bilan n’est pas une panacée. C’est un dialogue assez formel entre un consultant qui doit être professionnel (je plains cette dame à qui l’on a dit “vous ne trouverez plus rien sauf au service des vieux”) et un “client” qui a des attentes parfois irréalistes.

Pour ma part, j’enseigne toujours les mathématiques comme contractuel, dans le même collège. Et surtout, les problématiques professionnelles n’ont pas changé: j’ai toujours bientôt 50 ans, inclassable, avec un parcours trop diversifié, mais sans réseau. Je continue régulièrement à postuler, et je continue à n’avoir aucune réponse. Le bilan n’y à rien changé, c’est une réalité du marché du travail – les postes sont calibrés pour des profils bien définis, et personne ne prend de risques.

PS: Pour quelques jours encore, on peut voir le documentaire sur le replay de France 2.

PPS: originally published on LinkedIn.

also posted on

Comment

Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Webmentions

  • Sophie Vandermeersch liked this on facebook.com.