dans choses que je n'aime pas, français

Pas de repos pour les damnés

2020 est un puits sans fond

Deux mois de quarantaine, inquiet pour le monde. Il est presque indécent maintenant d’être inquiets pour sa famille et soi. Et pourtant. La lente érosion de ces derniers mois a laissé notre résilience en lambeaux. Les rythmes du personnel et du professionnel se creusent l’un l’autre. Mais il faut avancer, et croire que tout est cycle.

C’est le temps du soin. Soin de soi, soin des proches. Temps à ne pas penser et simplement à survivre. Temps de la gratitude, aussi. Notre famille a traversé des orages et elle a grandi, contre toute attente.

Mais quelle fatigue

Comment

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.